Le guide du Paris sucré : les 150 meilleures adresses sucrées de Paris

Le guide du Paris sucré : les 150 meilleures adresses sucrées de Paris

Caroline Mignot, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?

Il y en a toujours un sur ma table de nuit, j'ai besoin de m'évader chaque soir dans un univers loin de la cuisine pour reprendre dès le lendemain mes aventures gastronomiques avec faim et envie !

Quatrième de couverture

Paris foisonne de goûts, de sensations, de nouvelles façons de déguster les plaisirs sucrés.

Dans notre capitale, il y a des maestros qui subliment la matière comme personne, mais aussi des jeunes artisans qui osent des lieux inédits, des créations à la croisée des continents.

CAROLINE MIGNOT est journaliste gastronomique à L'Hôtellerie-Restauration, Prima, Pâtisserie Cuisine Actuelle. Elle est auteure du Mignot, le guide des bonnes tables de Paris (Éditions First, 2008 et 2009) et du Petit Guide des meilleurs bistrots de Paris (Éditions First, 2010) et a été l'une des premières journalistes à créer en 2006 son blog : www.tableadecouvert.com. En 2013, elle a animé avec le chef étoile Michel Roth la série documentaire Repas de fête diffusée sur Arte pendant les fêtes de fin d'année. Elle est toujours en quête des meilleures pâtisseries, des nouveaux restaurants, des chefs passionnés et des producteurs de légende.

PIERRE-OLIVIER SIGNE est photographe spécialiste de la photo de lieux, cinémas, concerts et voyages. Diplômé en études cinématographiques et formé aux Arts Graphiques, il a travaillé pour les grands groupes médias Disney, Canal + et MTV. Il a collaboré aux Éditions du Chêne aux ouvrages Paris fait son cinéma, le Guide du Japon à Paris et le Guide de l'Italie à Paris. Cette année, il publie le Guide des États-Unis à Paris et la nouvelle édition de Paris fait son cinéma.

YANN LE BRAS est illustrateur. Il vit, travaille et déguste des tartes au citron à Nantes, au sein de l'atelier Radar.

Extrait de Le guide du Paris sucré : les 150 meilleures adresses sucrées de Paris

Paris serait-il à l'origine de nos plus grands monuments pâtissiers ? C'est bien possible... Le saint-honoré aurait été créé en 1847 par Chiboust rue Saint-Honoré, la religieuse en 1856 à la pâtisserie Frascati rue de Richelieu, le mille-feuille en 1867 chez Seugnot rue du Bac et le paris-brest en 1891 dans une banlieue de Paris. Après des années de classicisme, de chocolats et de glaces identiques, de salons de thé endormis ou de pâtisseries destinées au dimanche midi, le sucré ne s'est jamais autant renouvelé qu'aujourd'hui. La ville foisonne de goûts, de sensations et de nouvelles façons de déguster et les artisans sont portés par le succès et l'envie de se distinguer. Parmi eux, il y a des maestros qui subliment la matière comme personne, mais aussi des jeunes formés à la vie, à Paris ou à l'étranger qui osent des lieux inédits, des créations à la croisée des continents ou d'autres pleines de fantaisie.

Les possibilités de se délecter à Paris sont infinies. Je suis journaliste gastronomique, depuis toujours amoureuse du sucre et j'avais un rêve : sillonner Paris à la recherche de ses merveilles, les décrire dans les moindres détails, faire monter le rose aux joues de gourmandise, faire saliver les esprits et donner envie de goûter dans la seconde qui suit. J'ai alors parcouru Paris en quête de douceur et de sublime et suis arrivée à ce recueil de mes plus beaux délices. Au fil de ces pages, je vous souhaite d'apprécier la dégustation et de filer en douce dès que possible acheter quelques gâteaux...

Les classiques

Un mille-feuille qui déborde de partout au premier coup de fourchette, des choux de pièce montée qu'on dévore à l'ombre des mariés ou un éclair qu'on avale en trois bouchées : on n'oublie jamais ces classiques qui ont forgé notre goût de la pâtisserie. Passés de mode un temps ou malmenés par l'industrie, les classiques sont aujourd'hui remis à l'honneur par des pâtissiers qui privilégient ce qui fait leur gourmandise absolue : le goût et la fraîcheur. Une pâte feuilletée qui a un vrai goût de beurre et qui croustille, une crème montée qui rafraîchit, un glaçage savoureux qui brille, voilà qui fait toute la différence !