1.000 aventures autour du monde : des plus accessibles aux plus extrêmes

1.000 aventures autour du monde : des plus accessibles aux plus extrêmes

Quatrième de couverture

Vous en avez assez d'admirer les exploits des autres ? Alors à vous de jouer ! À pied ou à vélo, à cheval ou à moto, en kayak ou en montgolfière...

1000 AVENTURES AUTOUR DU MONDE vous donne des centaines d'idées d'activités et de défis à relever partout dans le monde, sur terre, en mer et dans les airs. Des aventures (presque) au coin de la rue aux expériences les plus emblématiques de l'exploration, Lonely Planet vous propose de tracer votre propre chemin et de partir sur la route de l'aventure.

■ Traversez l'Europe à vélo d'ouest en est... ou du nord au sud

■ Explorez l'Amazonie aux côtés de la tribu des Huaorani, en Équateur

■ Descendez le Colorado en raft dans le cadre grandiose Grand Canyon

■ Troquez votre jonque pour un kayak et partez découvrir es grottes de la baie d'Ha-Long, au Vietnam

■ Prenez votre courage à deux mains, et sautez en parachute au-dessus des chutes Victoria, en Zambie

Extrait de 1.000 aventures autour du monde : des plus accessibles aux plus extrêmes

RENCONTRES AVEC DES TRIBUS FASCINANTES

Dans les coins les plus reculés de la planète, partez à la découverte de peuples dont la culture et le mode de vie ont traversé les siècles.

REGARDER LES DANSES DES MASQUES CHEZ LES DOGON (MALI)

Avec ses mosquées d'adobe, ses étendues désertiques du Sahel et la légendaire Tombouctou, le Mali incarne la quintessence de l'Afrique de l'Ouest, et les villages Dogon de la falaise de Bandiagara (est de Mopti) ajoutent à l'exotisme. Lors d'un trek sur les sentiers bien battus reliant les villages, vous découvrirez des places aux toits en millet, de très vieux cimetières et maisons troglodytiques, et les sculptures en bois aux allures cubistes qui font la renommée de la région. Mais ce que vous n'oublierez pas, ce sont les masques qu'arborent les Dogon pendant les danses rituelles de plusieurs jours - sculpté dans une seule branche d'arbre pour communiquer avec le paradis, le masque sirigé est le plus puissant. groupes demeurent hostiles à tout contact avec des étrangers : on ne s'en étonnera pas, vu l'exploitation pétrolière qui menace leurs terres. Parlant des dialectes aux consonances nasales sans aucune parenté avec une langue connue, quelque 2 500 Huaorani chassent toujours avec des sarbacanes de 3 m de long, préservant une culture qui a évolué sur des siècles d'isolement.

(...)

RENCONTRER LES TRIBUS DE LA VALLÉE DE L'OMO (ÉTHIOPIE)

Combats au bâton et plateaux aux lèvres inférieures pour les femmes chez les Mursi ; peintures corporelles chez les Karo ; scarifications chez les Bumi ; coiffures élaborées et saut du taureau lors des cérémonies de la majorité chez les Hamer : entre spectaculaires décorations corporelles et fantastiques rituels, les tribus de la basse vallée de l'Omo possèdent une culture extraordinairement riche et vivante. Cette région à l'extrême sud de l'Éthiopie est reculée et souvent aride : y subsister est un défi, et les querelles entre les groupes voisins sont monnaie courante. L'endroit n'est Pas facile à parcourir, mais avec un bon guide, un voyage à travers l'Omo suscitera des rencontres inoubliables.