Processus obstructifs : unité d'enseignement 2.8 : semestre 3

Processus obstructifs : unité d'enseignement 2.8 : semestre 3

Quatrième de couverture

Le cursus des études pour devenir infirmier diplômé d'État demande à la fois :

° d'acquérir un grand nombre de connaissances dans des domaines très différents
° d'apprendre à mobiliser ces connaissances pour nourrir les compétences infirmières
° de s'intégrer dans un environnement professionnel complexe, notamment lors des stages
° et, bien sûr, de préparer des examens qu'il faut réussir

La collection Référence IFSI a été conçue pour répondre à ces objectifs, dans le strict respect de l'esprit et des contenus des programmes en vigueur.

Vous trouverez ainsi dans chaque chapitre tous les éléments pour :
■ acquérir les connaissances indispensables présentées d'une façon simple, visuelle, allant à l'essentiel, et qui fait toujours le lien avec la pratique
■ se projeter dans des situations professionnelles concrètes : études de cas, diagnostics infirmiers, conduite à tenir, arbres décisionnels
■ s'autoévaluer et se préparer aux épreuves grâce à de très nombreux QCM et exercices tous corrigés

Agnès Nardini est infirmière cadre de santé, formatrice à l'IFSI de Montélimar.

Fabienne Palix-Valette est infirmière cadre de santé au CH de Valence, intervenante en IFSI.

Maryse Véron est infirmière cadre de santé, formatrice à l'IFSI de Montélimar.

Extrait de Processus obstructifs : unité d'enseignement 2.8 : semestre 3

Extrait de l'introduction

L'UE 2.8, «Processus obstrucrifs», fait partie des unités d'enseignement en relation avec la compétence 4, «Mettre en oeuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique», du programme de formation du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'État d'infirmier.
Elle vise la professionnalisation, la construction et l'acquisition de compétences pour une pratique autonome et réflexive, la réponse aux besoins de santé des personnes dans le cadre d'une pluri-professionnalité.

Cet ouvrage répond aux exigences de l'enseignement de l'UE 2.8 en se centrant sur les objectifs suivants :
- expliquer les mécanismes physiopathologiques de l'obstruction ;
- décrire les signes, les risques, les complications et les thérapeutiques des pathologies étudiées. Vous pourrez l'aborder en vous appuyant sur vos prérequis, en référence à l'UE 2.2, «Cycles de la vie et grandes fonctions» et à l'UE 2.3, «Santé, maladie, handicap, accidents de la vie».

Les processus obstrucrifs sont des mécanismes violents, plus ou moins soudains, que toute personne peut rencontrer au cours de son existence. Différents organes du corps humain peuvent être touchés.
L'obstruction d'un conduit entraîne des troubles graves tels que des douleurs violentes, des difficultés à respirer, etc.
Dans certaines situations, l'enjeu peut être rapidement vital pour le patient, ou avoir des conséquences bouleversantes sur son autonomie et sa vie sociale.

Les pathologies et problèmes de santé étudiés dans cet ouvrage sont les plus fréquents parmi les processus obstructifs. Concernant l'appareil respiratoire, nous avons choisi d'étudier la bronchiolite qui, comme l'infarctus du myocarde et l'AVC, est un réel problème de santé publique. L'étude de l'oedème aigu du poumon (OAP) fait l'objet d'un chapitre de l'ouvrage consacré à l'UE 2.7, «Défaillances organiques et processus dégénératifs».

Le rôle IDE, au-delà des soins relevant de son rôle propre ou sur prescription médicale relatifs à la situation aiguë rencontrée, est en effet aussi un rôle de prévention et d'éducation à la santé.