Le monde des Hobbits

Le monde des Hobbits

Quatrième de couverture

Que savons-nous des hobbits, petit peuple courageux et ami des elfes, des nains et des humains ? Peu de choses en vérité. Ces semi-hommes de petite aille habitent le Comté, mangent six fois par jour et fument de l'herbe à pipe. Ils ont horreur des aventures et mènent une vie bien ordonnée, aiment la tranquillité, manger en abondance, s'occuper de leur jardin. Ce sont les petits bourgeois du monde de Tolkien.
Et pourtant, certains d'entre eux, Frodo. Sam, Merry et Pippin, vont aider les Peuples Libres de la Terre du Milieu à sortir victorieux de la terrible guerre de l'Anneau. Derrière cette discrétion se cachent de la bravoure, une solide fidélité en amitié, de l'ingéniosité et une grande témérité. «Il ne sert à rien d'être grand pour sauver le monde», telle pourrait être la devise des hobbits de la valeureuse famille de Bilbo Bessac.
Décryptez les us et coutumes des hobbits, leur histoire, leur pays, leur langue, et découvrez les grandes figures hobbites dans ce grimoire à ancienne illustré des magnifiques images, cartes et enluminures de Sandrine Gestin et de Xavier Sanchez.

Damien Bador, Vivien Stocker et Audrey Morelle font partie des responsables de l'association Tolkiendil pour la promotion de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien. Dominique Vigot est responsable de la section Tolkien de l'association et. Damien Bador, Coralie Potot, Vivien Stocker et Dominique Vigot ont co-dirigé L'Encyclopédie du Hobbit (le Pré aux Clercs. 2013). Jean-Rodolphe Turlin est l'auteur de Promenades au Pays des Hobbies (Terre de Brume 2012). Tous les cinq ont également collaboré au Dictionnaire CNRS Éditions, 2012) publié sous la direction de Vincent Ferré.

Extrait de Le monde des Hobbits

Extrait de l'introduction

POURQUOI AVONS-NOUS CHOISI D'ÉCRIRE CE LIVRE ?

Il y a environ un an, quatre d'entre nous dirigeaient un collectif d'une douzaine de personnes pour publier L'Encyclopédie du Hobbit, un ouvrage d'accompagnement à la lecture du roman Le Hobbit de J. R. R. Tolkien. Cet ouvrage, généraliste, regroupe le plus d'informations possible sur les personnages, peuples, lieux, etc. rencontrés par Bilbo Bessac durant son aventure vers Erebor, la Montagne Solitaire. Malgré la relative exhaustivité de notre ouvrage (et son remarquable succès que nous vous devons), il nous est apparu que le peuple hobbit n'est paradoxalement qu'effleuré au travers d'une dizaine d'entrées, sur la centaine que compte L'Encyclopédie.
Bien que Tolkien ait affirmé dans une lettre, au lendemain de la publication du Hobbit, qu'il ne saurait en dire plus sur les semi-hommes, les premiers et derniers chapitres du Seigneur des Anneaux fournissent un très grand nombre d'informations supplémentaires sur ce peuple et de nombreux éléments restent à explorer; dissémines dans les autres chapitres du roman et dans les autres oeuvres de Tolkien. Partant de ce constat nous avons estime qu'il était évident de vous proposer un ouvrage dédié aux hobbits et rassemblant tout ce qu'il y a à savoir à leur sujet.
Les lecteurs de L'Encyclopédie du Hobbit pouvaient s'attendre à ce que nous poursuivions dans la même voie, en proposant un volume encyclopédique sur Le Seigneur des Anneaux ou sur Le Silmarillion. Ce n'est que partie remise ! L'ouvrage qui se trouve entre vos mains fait finalement office d'«encyclopédie du peuple hobbit». Au travers de ce guide, nous vous proposons d'évoluer au sein de l'histoire et du pays des Periannath, de découvrir les coutumes et le vocabulaire qui en font une société hors du commun en Terre du Milieu, de vous plonger dans le quotidien des familles et individus les plus célèbres de ce peuple devenu aujourd'hui invisible aux Grandes Gens, avant d'explorer quelques-unes des sources d'influence de Tolkien pour les hobbits.

LES HOBBITS AU SEIN DE LÉGENDAIRE

Qu'est-ce qu'un hobbit en effet ? Comme l'indique le prologue du Seigneur des Anneaux, les hobbits sont des créatures qui ressemblent beaucoup à des hommes de très petite taille, avec des jambes assez courtes, ce qui leur vaut le surnom de semi-hommes. Au Troisième Âge, ils mesurent couramment entre 60 et 120 centimètres, bien qu'ils dépassent rarement 90 centimètres à notre époque. Ils ont donc presque la même taille que les nains, encore qu'ils aient une carrure moins prononcée. Leur face est ronde, riante, avec de bonnes joues rouges, des yeux vifs et des oreilles légèrement pointues. Ils ont une bonne ouïe et une vue perçante. La plupart d'entre eux ont les cheveux bruns et bouclés, mais sont dépourvus de barbe. Ils sont connus pour avoir les pieds couverts d'un poil épais et bouclé à partir des chevilles, très similaire à leur chevelure.
(...)