Questions sans gêne sur Dieu et l'Eglise

Questions sans gêne sur Dieu et l'Eglise

Quatrième de couverture

Questions sans gêne sur Dieu et l'Église

■ Est-il bien raisonnable de croire en Dieu ?
■ Si Dieu existe, pourquoi le mal ?
■ Le diable existe-t-il ?
■ Y a-t-il une vie après la mort ?
■ Dieu exauce-t-il nos prières ?
■ Toutes les religions se valent-elles ?
■ À quoi bon pratiquer ?
■ Les prêtres de demain seront-ils mariés ?
■ Les croisades, guerre ou pèlerinage ?
■ Pie XII : le pape d'Hitler ?
■ Que cache vraiment le Vatican ?
■ Les chrétiens ont-ils peur du sexe ?

Des spécialistes offrent des réponses sans détour à 38 questions que l'on peut se poser sur la foi chrétienne et l'Église catholique.

40 questions partagées par la majorité de nos contemporains

40 réponses claires et fortes de spécialistes issues de la rubrique «D'accord/pas d'accord» de l'Invisible

Extrait de Questions sans gêne sur Dieu et l'Eglise

«Les religions n'ont jamais réussi à prouver que Dieu existe !»
Lili Sans-Gêne
Cette journaliste s'est toujours intéressée aux questions religieuses. Elle a lu la Bible. Elle pose sans complexe les questions que beaucoup n'osent pas poser.

1

Lili Sans-Gêne : Les religions existent depuis des milliers d'années et n'ont jamais réussi à apporter la moindre preuve de l'existence de Dieu. Donc, personne ne peut répondre «oui» à la question «Dieu existe-t-il ?»

J.-N. Dumont : Ce mot de preuve n'est pas de très bonne... foi ! Pensez-vous, ma chère Lili, que si je vous développais une bonne grosse preuve bien ficelée vous croiriez enfin et vous mettriez à genoux ? Qui demande des preuves n'a sans doute aucune envie de croire. Avouez-le : les plus grandes décisions de notre vie, nos amours et nos engagements, sont pris sans preuves. Mais attention ! Sans preuves, ce n'est pas sans raisons ! Par exemple, je n'ai pas de preuves pour croire en celle que j'aime, mais j'ai des raisons de la croire ! Je ne me livre pas à un risque absurde et aveugle ! Vous dites que les religions ne fournissent pas de preuves ? Mais, si trop de croyants donnent des apparences de vies mesquines, combien de saints ont, avec foi et amour, soulevé les fatalités de la haine et de la misère ? La religion ne donne pas des preuves, mais des signes. Pour continuer sur la même comparaison avec la relation amoureuse, je ne peux pas demander à celle que j'aime des preuves de son amour, mais elle m'en donne des signes, des gestes et des mots qui font sens. Sa tendresse n'est pas une preuve (elle peut être trompeuse !), mais elle est un signe. À moi de lui faire confiance ! La foi est de l'ordre de la confiance plus que de la croyance. La religion communique des signes, prières et rites, non des preuves. Laissons cela aux philosophes. Et puis, n'en demandez pas trop ! Quelles preuves pourriez-vous avancer que Dieu n'existe pas ?

2

Lili Sans-Gêne : C'est vrai qu'il est impossible de démontrer que Dieu n'existe pas. Mais c'est à celui qui avance une telle existence de le prouver et non à celui qui n'y croit pas !

J.-N. Dumont : Mais la question n'est pas de croire que Dieu existe, elle est de croire en Dieu ! Une preuve donne un «savoir que...», mais croire en quelqu'un n'est pas un savoir, c'est une confiance, un «croire en...». Je tiens même qu'il est plus raisonnable de croire en Dieu que d'en nier l'existence. En effet si Dieu n'existait pas il faudrait penser que tout en ce monde est dépourvu de sens. En quoi affirmer l'absurdité de ce monde serait-il plus satisfaisant pour la raison ? Devant la beauté du monde, qui osera dire qu'il est absurde ? Devant les grandes aventures humaines de la science, de l'art, de la philosophie, qui pourra prétendre que cela est absurde ? Non, ma chère Lili, le choix n'est pas entre la raison ou la foi, mais entre la foi ou l'absurde. Or toute notre quête de savoir, tous nos efforts de solidarité, protestent contre l'absurde.

(...)