Le livre de la vraie cuisine japonaise

Le livre de la vraie cuisine japonaise

Quatrième de couverture

Concocter des repas japonais savoureux dont on ne pourra plus se passer, et y prendre plaisir grâce aux recettes et aux conseils de chefs expérimentés. De la préparation des mets à l'art de les mettre en scène, toutes les techniques pour réussir des plats à la fois bons et beaux vous sont proposées. Rien n'a été laissé au hasard dans la préparation de ces plats délicieux.

Hiroshi Fukuda. Kôichirô Goto. Eiji Ishikawa. Wataru Kawahara. Hirohisa Koyama. Yoshihiro Murata Hiromitsu Nozaki. Masamitsu Takahashi.

Extrait de Le livre de la vraie cuisine japonaise

LA CUISINE JAPONAISE FACILE POUR RECEVOIR

Faire de la cuisine japonaise lorsqu'on reçoit est moins difficile qu'il ne paraît. Tout peut servir de prétexte à partager un repas : l'achat d'une nouvelle vaisselle, l'arrivée d'un produit de saison, etc. La prochaine fois que vous invitez, confectionnez donc un repas japonais ! Grâce aux conseils des spécialistes, vous passerez un moment agréable !

LES CERISIERS EN FLEUR, l'achat d'une nouvelle marmite en terre-tout prétexte est bon pour lancer une invitation !

On peut faire un bon repas sans raison particulière, mais le plaisir est encore plus grand quand il y en a une : déboucher une bonne bouteille qu'on avait mise de côté, la saison des algues wakame et des fleurs de colza, etc. Un prétexte donnera à vos agapes un petit air de fête. «C'est bien de choisir un thème pour faire un repas qui reste gravé dans les mémoires.
Par exemple, déclarer qu'aujourd'hui, on va déguster un très bon riz nature» (M. Nozaki). Toutes les raisons sont bonnes, qu'il s'agisse d'un repas sophistiqué ou préparé à la dernière minute. Lorsque l'on trouve un thème festif, c'est le moment de recevoir.

PRÉVOYEZ TOUTES SORTES DE BOISSONS,
les langues se délieront

Faire un repas japonais ne signifie pas que vous devez limiter les boissons au thé vert et au saké. Penser à chacun des convives, tenter d'imaginer ce qui lui sera agréable fait aussi partie du plaisir de préparer un repas ! En été, préparez une grande quantité de glaçons.

PENSEZ À L'ÉQUILIBRE
des mets et des couleurs

«Un plat avec beaucoup de couleurs est un plat équilibré» [M. Nozaki]. Les couleurs vives des mets, rouges, jaunes ou verts, valent mieux que tout autre ornement.
Si possible, préservez l'équilibre entre les cinq saveurs (sucrée, amère, acide, salée, umami) et ne servez pas que des fritures ou des plats froids. La variété est l'une des clés d'un repas réussi.
Noter ce que vous avez servi à vos invités peut vous être utile les fois suivantes. Ne vous inquiétez pas trop de la composition du menu. «Pensez simplement à ce que vous aimeriez manger, vous» (M. Nozaki). Cuisinez ce que vous avez envie de faire et de manger, prenez du plaisir !

Ne vous préoccupez pas trop du menu : donnez la priorité aux plats que vous savez faire, que vous avez envie d'essayer ou de confectionner. Ensuite, pensez à ce que vos convives aiment et adaptez le menu à leurs goûts.

(...)