Transsibérien : Russie, Mongolie, Chine

Transsibérien : Russie, Mongolie, Chine

Quatrième de couverture

Tous les renseignements pratiques pour préparer son voyage dans ce train mythique qui traverse 3 pays : Russie, Mongolie et Chine.
Toutes les informations pour bien planifier son séjour avec des chapitres pratiques très fouillés : tout pour choisir son itinéraire (plusieurs trajets sont possibles en transsibérien), planifier sa route (prix, durée des parcours, escales.), réserver ses billets, obtenir des visas, la vie à bord du train (embarquement, équipements, confort, sécurité, nourriture.).
Une couverture étendue de la Mongolie et de la Chine pour profiter au maximum de cette destination en découvrant notamment la Mandchourie.
Des sections dédiées à l'histoire du chemin de fer, aux paysages, à la faune, à la culture, à la cuisine et l'environnement des trois pays traversés.
Un guide très complet avec de nombreuses suggestions d'étapes et d'excursions : Saint-Pétersbourg, Moscou, Iekaterinbourg, Tobolsk, Tomsk le lac Baïkal, Oulan-Bator, Pékin.

Extrait de Transsibérien : Russie, Mongolie, Chine

Bienvenue abord du Transsibérien

La taïga et la steppe, blanchies par la neige ou brûlées par le soleil, le désert de Gobi, la Grande Muraille... les sillons du Transsibérien conjuguent paysages splendides et expériences inoubliables.

Un joyau à la couronne des tsars
Aucune voie ferrée ne peut soutenir la comparaison avec le Transsibérien, autrefois qualifié de "plus beau joyau de la couronne des tsars". Aujourd'hui, ce nom mythique renvoie à un réseau de lignes qui partent de Moscou et de la Russie européenne pour parcourir huit fuseaux horaires jusqu'au bord du Pacifique. Ces rails chargés d'histoire, qui ont survécu à la Révolution, aux guerres, aux catastrophes naturelles et à des conditions climatiques extrêmes permettent d'accéder aussi bien à des métropoles du XXIe siècle qu'à des villages perdus dans le temps au milieu de paysages sublimes.

Le choix du parcours
Un voyage en Transsibérien est riche en moments d'exception. Comment, en effet, rester de marbre en arpentant les pavés de la place Rouge à Moscou, en flânant dans la Cité interdite à Beijing (Pékin) ou en contemplant le panorama grandiose de la baie de la Corne d'Or à Vladivostok ? Les plus aventureux voudront explorer le lac Baïkal, en roulant sur la glace ou en plongeant dans ses eaux cristallines, ou encore parcourir les steppes magnifiques de Mongolie à la suite de guides nomades. Quant à la grande ligne Baïkal-Amour (BAM), elle réserve au voyageur le spectacle d'une Sibérie aussi isolée qu'inoubliable.

Un voyage dans la lenteur
Le temps et le budget dont vous disposez sont, avec votre imagination, les seules limites imposées à l'exploration de contrées qui figurèrent longtemps parmi les plus inhospitalières du monde. Avec une vitesse moyenne de 60 km/h, le Transsibérien n'est pas fait pour les gens pressés. En revanche, le voyage n'a jamais été aussi douillet : les services à bord se sont améliorés, et on trouve une multitude d'auberges de jeunesse et d'autres hébergements à prix abordable au fil du trajet. En outre, il est possible d'acheter ses billets en ligne.

Échanges culturels
À bord, saisissez l'occasion pour échanger avec vos compagnons de voyage et en apprendre un peu plus sur leur culture en leur faisant découvrir la vôtre. Vous verrez que les Russes, en particulier, sont souvent d'une gentillesse à toute épreuve : beaucoup seront prêts à partager leurs vivres et à engager la conversation. Quelle que soit la motivation de votre voyage, préparez-vous à une belle expérience au gré de paysages changeants, de partages culturels et de jolies rencontres.