Dressage et compétition : progresser, optimiser, gagner

Dressage et compétition : progresser, optimiser, gagner

Quatrième de couverture

Après «Dressage : comprendre et apprendre les bons gestes», Sébastien Duperdu et Mathieu Gautier vous guident aujourd'hui sur le chemin de la réussite et de la victoire en concours de dressage !
Préparation physique et mentale du cavalier, compréhension du jugement et de la compétition, optimisation de sa reprise libre en musique, mais aussi trucs et astuces de compétiteurs, Sébastien Duperdu et Mathieu Gautier ont fait appel à l'expertise de personnalités de renom, totalisant pas moins de UU médailles en Championnats d'Europe, 25 en Championnats du Monde, 22 aux Jeux Olympiques et autant en Finales de Coupe du Monde :
- Tineke Bartels (NED), double vice-championne olympique par équipe et vice-championne du monde par équipe.
- Usa Wilcox (USA), vice-championne du monde par équipe, médaille de bronze par équipe aux JO d'Atlanta.
- Tjalling Van den Berg (NED), préparateur physique d'Adelinde Cornelissen.
- Stefan Van Ingelgem (BEL), ex-entraîneur de Sébastien Duperdu, ex-entraîneur de l'équipe néo-zélandaise, participant aux Championnats d'Europe de Windsor et aux Jeux Mondiaux de Lexington.
- Xavier Gluntz (FRA), vétérinaire, lauréat de l'Académie Vétérinaire de France.
- Peter Holler (GER), juge international 5 étoiles, ex-cavalier de Grand Prix et entraîneur.
- Alain Francqueville (FRA), ex-entraîneur, sélectionneur et chef d'équipe du dressage français, juge international.
- Joost Peters (NED), compositeur des RLM d'Edward Gai, Hans Peter Minderhoud, créateur de la Kür de Totilas.
- Cees Slings (NED), compositeur d'Anky Van Grunsven, Matthias Alexander Rath, Tinne Vilhelmson Silfvén, Béatriz Ferrer-Salat...

Sébastien Duperdu
Cavalier de Grand Prix international, ex-membre de l'équipe de France des Championnats d'Europe de Rotterdam, qualifié pour les Jeux Olympiques de Londres, Sébastien Duperdu a bénéficié de l'enseignement de quelques-uns des meilleurs cavaliers et entraîneurs du monde : Anky Van Grunsven, Adelinde Cornelissen, Monica Theodorescu, Stefan Van Ingelgem... Pays-Bas, Belgique, Angleterre, Italie, Hongrie, Pologne, Slovénie, après avoir parcouru l'Europe pour atteindre ses objectifs sportifs, intervenant régulier en France, Belgique, Pays-Bas et au Japon, Sébastien Duperdu vous livre, dans ce second ouvrage, le fruit de son expérience de cavalier international et vous accompagne dans l'amélioration de vos performances en compétition.

Mathieu Gautier
Cavalier de dressage, galop 9, un temps juge de dressage et journaliste pour la presse équestre, ex-responsable dans l'événementiel équestre, co-auteur de «Dressage : comprendre et apprendre les bons gestes» Mathieu Gautier s'associe à la mise en mots de ce second ouvrage destiné aux cavaliers souhaitant s'illustrer en compétition.

Extrait de Dressage et compétition : progresser, optimiser, gagner

Extrait de l'avant-propos

Alors qu'en 2014 était publié «Dressage : comprendre et apprendre les bons gestes», c'est avec une satisfaction tout aussi prononcée, que notre second projet retenait l'attention et l'intérêt des éditions Lavauzelle.

Galvanisés par la rencontre, à Equita' Lyon en novembre 2014 et au Salon du Cheval de Paris en décembre de la même année, avec celles et ceux d'entre vous qui ont choisi d'être nos premiers lecteurs, nous avons décidé de nous remettre au travail. Encouragés par notre éditeur et vos témoignages enthousiastes, c'est avec un mélange d'appréhension et d'excitation que nous avons cependant repris la plume.

Depuis la publication de notre premier opus, un certain nombre d'obstacles ont dû être franchis, ou contournés, nous rappelant comme beaucoup de nos confrères cavaliers de dressage qui n'osent l'avouer, que la voie de l'épanouissement est bien sinueuse. A l'instar de la recherche équestre, il faut trébucher, tâtonner, parfois s'effondrer avant de, peut être, trouver sa voie.

Au fil de ces pages, nous vous proposons de poursuivre le travail que vous avez engagé et pour lequel nous vous avons accompagné. Si la compétition est votre objectif, la poursuite de la justesse et de la vérité équestre ne doit pas pour autant être éludée.

Du travail de sa position, à la compréhension de ses notes, jusqu'à la transmission de petits trucs et astuces de compétiteur, plus que jamais, après 3 ans passés en dehors des frontières de l'Hexagone pour confronter, échanger et apprendre des meilleurs, c'est un nouveau guide que nous vous proposons aujourd'hui, enrichi des expériences de personnalités incontestées de notre discipline.

Comme «Dressage : comprendre et apprendre les bons gestes», ce nouvel ouvrage est aussi le témoin de notre propre histoire, un marqueur temporel affirmé, la photographie d'une année passée entre deux Thalys, quatre langues et autant de frontières européennes.

UN PEU D'HISTOIRE...

«Citius, altius, fortius»... en Français «plus vite, plus haut, plus fort», telle est la devise des Jeux Olympiques modernes, proposée par Pierre de Coubertin en 1894 à la Sorbonne, lors de la création du Comité international olympique ; une citation empruntée à Henri Didon, proviseur du lycée Albert le Grand d'Arcueil, et soumise à ses élèves comme proposition de sujet de réflexion sur la victoire, le dépassement de soi, et l'accomplissement «citius, altius, fortius» est aussi une invitation à explorer ses propres limites, à tendre vers l'excellence. Tout un programme.

Tempérée par Pierre de Coubertin, reprenant et popularisant une citation prononcée par Ethelbert Talbot, «l'important [...] n'est pas tant de gagner que d'y prendre part» illustre à merveille la volonté d'une majorité de sportifs amateurs, qu'ils soient cavaliers ou non.

DÉVELOPPER SES CAPACITÉS

Si la victoire ne peut être attendue ni obtenue par chaque pratiquant, le dépassement de soi, la recherche de la meilleure performance possible et la satisfaction personnelle du travail accompli, sont le plus régulier des moteurs.

Quelles soient mentales, techniques, physiques, psychologiques, parfois même matérielles et souvent (d'autant plus dans les sports équestres) malheureusement financières, nombreuses sont les capacités que la pratique du sport et la compétition nécessitent de développer.

Gestion du stress, endurance, force, souplesse, équilibre, concentration sont quelques-unes des facultés fondatrices du sport, qu'on soit cavalier amateur ou professionnel. Elles doivent être acquises et développées pour espérer réaliser des performances de qualité. Quelle place pour l'inné, l'acquis, le talent, la qualité intrinsèque ?

Quelles que soient les qualités qui peuvent nous manquer, le travail, la rigueur et la détermination peuvent nous amener à réaliser de petits, et parfois de grands miracles...