Quand la météo fait l'histoire

Quand la météo fait l'histoire

Louis Bodin, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?

Ils sont indispensables dans ma vie.

Quatrième de couverture

Tout au long des siècles, les petits et les grands désordres météorologiques ont souvent changé le cours de l'Histoire.

Des pluies ont fait basculer l'issue des plus grandes batailles, comme à Waterloo ou Azincourt ; les mauvaises récoltes de 1788 et 1789 ont intensifié la fureur populaire et les grondements de la Révolution ; la pluie et la boue de la dramatique année 1914 ont freiné l'offensive française et précipité la guerre des tranchées ; la vague de froid de 1954 a provoqué le grand mouvement de solidarité lancé par l'Abbé Pierre, et les canicules de 1976 ou 2003 ont fait vaciller le gouvernement...

L'aventure humaine ne peut être détachée de celle du climat et des aléas du temps. Louis Bodin, grand spécialiste de la météorologie, nous raconte cette histoire inattendue et passionnante de l'interaction entre les grands événements météorologiques et les grandes dates de l'Histoire, plus d'actualité que jamais avec le réchauffement climatique.

L'AUTEUR
Plus que le «Monsieur Météo» que tout le monde connaît, Louis Bodin est avant tout un brillant ingénieur prévisionniste et un météorologue reconnu et respecté. Chef du service météo de RTL, il intervient tous les jours, du lundi au vendredi dans «RTL matin» (7h/9h30) dans «RTL midi» (12H30/14h) et dans «RTL Soir» (18h/20h) pour des bulletins météo réactualisés en direct. Depuis 2009, il anime également l'émission «Élément Terre» le week end l'été. Il assure aussi depuis mai 2010 la présentation des bulletins météo sur TF1.

Extrait de Quand la météo fait l'histoire

Avec le réchauffement de la planète, le climat a fait une entrée fracassante sur la scène politique il y a une vingtaine d'années. Depuis, de sommets internationaux en déclarations publiques, il ne se passe pas un mois sans qu'il fasse la une de l'actualité. Il y a là de quoi réjouir le météorologue que je suis, poussé brutalement de l'anonymat d'une science confidentielle et balbutiante sous les feux des projecteurs. A première vue seulement. Car cette soudaine irruption du réchauffement climatique au coeur de la marche du monde s'est transformée en une véritable obsession. Au point que, désormais, chacun est persuadé de déceler son ombre tentaculaire dans chaque cyclone ou chaque tempête. Il a suffi d'écouter les commentaires des uns et des autres après le récent typhon Pam, qui a ravagé le Vanuatu en mars 2015, pour s'en convaincre. Tout est bon, malgré les appels à la prudence de nombreux scientifiques, pour mettre en cause le réchauffement de la planète. Et oublier quelques vérités premières qu'il est bon parfois de rappeler.

Or, si une chose est certaine, c'est bien que les cyclones n'ont pas attendu le réchauffement pour se manifester. Les témoignages de la violence des phénomènes climatiques remontent à la nuit des temps. Les récits mythologiques du déluge sont répandus dans de nombreuses cultures antiques et attestent de la furie de la nature en ces temps lointains. Non, l'histoire du climat n'est pas née avec le sommet de la Terre de Rio en 1992, ni avec le réchauffement climatique au début des années 1950. C'est une très, très vieille histoire. Elle a commencé il y a quelque 4,5 milliards d'années avec la formation de notre planète, bien avant que l'homme n'apparaisse à la surface du globe. À force d'avoir les yeux rivés sur le thermomètre et le niveau des océans, nous avons tendance à l'oublier, mais c'est bien le climat, entre autres, qui a permis l'évolution de la vie et cette diversité biologique des écosystèmes que nous connaissons aujourd'hui. Il fait partie intégrante de l'histoire de notre planète et de celle de l'humanité. Pour le pire comme pour le meilleur.

Même en France, qui jouit d'un temps plutôt clément au regard des cyclones qui peuvent ravager certains littoraux éloignés, le climat a imprimé sa marque. Tout au long des siècles, petits et grands désordres météorologiques ont changé le cours de l'Histoire. Des pluies ont fait basculer l'issue de batailles, des saisons trop humides ou trop sèches ont précipité l'explosion des colères révolutionnaires, des inondations ou des canicules ont eu des conséquences sociales et politiques imprévues... C'est à ce voyage historique que je vous invite. À travers ce parcours, je souhaite vous faire partager ma vision du climat : celle d'un acteur incontournable, certes parfois hostile, de notre Histoire. Comme nous, nos ancêtres ont été confrontés aux sautes d'humeur du temps. Et pourtant, il n'était pas question de réchauffement climatique à l'époque. C'est un fait : le temps n'a jamais eu la régularité d'un coucou suisse. Sinon, le métier de météorologue serait d'un ennui prodigieux !