Un jardin en hiver

Un jardin en hiver

Quatrième de couverture

35 projets originaux, fleuris et colores expliqués pas à pas.

En hiver, pour donner de la couleur et de la vie à son jardin, il existe de multiples solutions pour apporter de petites touches colorées, donner du style et du charme en jouant sur les textures, les contenants (potées, paniers suspendus...) et en sélectionnant les bonnes plantes.

Ce guide vous propose 35 réalisations expliquées pas à pas pour les petits jardins, les balcons, les rebords de fenêtres ou à placer dans les endroits stratégiques des jardins plus importants :
■ Jouer avec les feuillages de conifères, fougères, lierres, heuchères...
■ Mettre en scène les bulbes de narcisses, tulipes, perce-neige, jacinthes...
■ Redonner de la couleur au jardin avec des arbustes à baies, des fleurs résistantes au froid {pensées, cyclamens).
■ Mixer légumes et plantes ornementales pour des associations originales.

Le rappel des techniques de base pour des plantations réussies.

La liste des plantes de l'hiver : bulbes, arbustes, fleurs, feuillages, légumes, plantes aromatiques.

Emma Hardy est une jardinière avertie vit dans le sud de Londres, e s'est spécialisée dans les petits espaces (terrasses, jardins de ville, balcons...) qu'elle prend plaisir à végétaliser et décorer. À l'image de son propre jardin, elle aime faire «beau et simple» en jouant avec le charme de matériaux de récupération, et en choisissant des plantes adaptées pour un minimum d'entretien. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le thème des jardins urbains.

Extrait de Un jardin en hiver

Techniques de base

Lorsque vous plantez pots et jardinières pour l'hiver, soignez la préparation pour que vos compositions demeurent décoratives le plus longtemps possible. Voici quelques conseils et astuces pour réussir vos plantations en pots et bacs.

Le choix d'un contenant
Le choix des pots, bacs et jardinières proposé dans les jardineries et grandes surfaces est immense, des classiques pots en terre cuite aux pots en céramique ou en plastique coloré, jusqu'aux bacs en bois... Le choix est question de goût personnel, aussi choisissez des formes, couleurs et textures que vous aimez.
La terre cuite se patine joliment avec l'âge, mais peut être sensible au gel, se fendant ou se craquelant. Dans les régions aux hivers très rigoureux, réservez la terre cuite aux compositions estivales. Si vous achetez des contenants dans ce matériau, assurez-vous qu'ils soient résistants au gel, pour éviter les mauvaises surprises.
Les poteries vernissées apportent une touche de couleur bienvenue en hiver, mais là encore, vérifiez qu'elles sont résistantes aux grands froids. Les pots en plastique sont très pratiques, peu coûteux, mais je trouve qu'ils manquent de charme. Je préfère dénicher des alternatives à très bas prix dans les brocantes ou marchés aux puces. Recherchez par exemple de vieilles bassines émaillées ou en zinc ; les contenants métalliques résistent très bien au froid. Quant aux vasques en pierre, elles sont majestueuses et décoratives et font bel effet en hiver.
S'il est possible de percer des trous de drainage (voir ci-contre) dans le contenant et si le matériau est résistant au gel, vous pouvez l'utiliser pour vos plantations. Toutes sortes de contenants se prêtent donc à vos plantations et les projets présentés vous serviront de source d'inspiration.
Pour limiter les attaques de maladies ou parasites, veillez à n'utiliser que des contenants propres. Lavez-les ou frottez-les au préalable à l'eau chaude savonneuse, puis rincez-les et laissez sécher avant de les planter.

Les trous de drainage
Il est indispensable que chaque contenant offre un drainage suffisant. Les pots et jardinières du commerce ont généralement le fond percé de trous de drainage, mais les récipients de récupération comme les bassines n'en ont pas. Utilisez un marteau et un clou (ou bien une perceuse avec une mèche appropriée au matériau) pour faire quelques trous au fond du contenant afin que l'eau en excès puisse s'en écouler.

Les tessons de pot
Utilisez comme tessons des morceaux cassés de pots en terre cuite, de tuiles ou de faïence, pour couvrir les trous de drainage et éviter ainsi que le terreau ne bouche ces derniers. Au besoin, cassez les morceaux avec un marteau et gardez ceux en surnombre à l'usage d'autres pots. Si des pots en terre cuite se fendent durant l'hiver, vous utiliserez les morceaux en guise de tessons.

L'isolation des pots
La plupart des plantes citées dans ce livre supportent le gel, mais il peut être utile d'isoler l'intérieur des pots des plus sensibles au froid (votre jardinerie vous indiquera lesquelles). Pour isoler un contenant, doublez l'intérieur de plastique à bulles ou de polystyrène expansé.
Si vous laissez des poteries en terre cuite dehors en hiver, vous pouvez les protéger du gel en recouvrant l'extérieur de plastique à bulles. Comme ce matériau est peu esthétique, masquez-le sous une toile de jute ou autre, maintenue par de la ficelle ou du raphia.

(...)