Dehors ! : les héros sont AJT

Dehors ! : les héros sont AJT

Yak Rivais, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?

Mes livres jeunesse tiennent dans ma vie une place privilégiée. Les enfants m'ont demandé d'écrire sur eux et pour eux. Je les aide à sortir de l'enfance en jouant avec l'écriture. (cf «Dehors !»)

Quatrième de couverture

Ils sont tous sortis : les trois petits cochons, Pinokio, le Passe-muraille, Guillaume Tell, le soldat de Prévert, Cendrillon, le Petit Poucet, le génie de la bouteille. Même la porte a pris la porte. Blanche-Neige a sorti les nains de ses poches, la chèvre de M. Seguin a sauté par la fenêtre S.S.O.V. dans la montagne ! Dehors ! Tarzan sort ! L'ogre sort ! Sans oublier le hareng... «saur» de Charles Cros.

Tous les contes sortent DEHORSdinaire !
Au lecteur de sortir de ses habitudes à son tour...

Après Les Sorcières sont N.R.V., Les Contes du miroir, Le Métro mé pas tro, Fa fuffit !, le dernier-né de la série fameuse de Yak Rivais vient de paraître tout en couleurs ! Yak Rivais est également l'auteur, aux éditions Retz, de La grammaire impertinente, Jeux d'écriture et de langage impertinents et Fables impertinentes.

Extrait de Dehors ! : les héros sont AJT

ANDOUILLE !

Un mot revient. Il donne sa couleur au conte.

La terre tremble !

Une andouille de poule à collerette passa sous le manguier dans la grande savane. Une mangue lui tomba sur la tête. Étourdie, elle perd l'équilibre.
- Oh ! s'écrie cette andouille. Un tremblement de terre ! Il faut que j'aille prévenir le lion !
La voilà qui court. La pintade de brousse à points blancs la voit et la retient. C'est aussi une andouille. Mais la poule à collerette l'écarté.
- Pas le temps de bavarder ! Je cours prévenir le roi que la terre tremble !
- Je viens avec vous ! décide la pintade. À deux nous irons plus vite.
Raisonnement d'andouille. Elles s'élancent. Elles croisent le canard du marigot, une andouille de première classe.
- Coin ! Coin ! Où que vous allez ? nasille-t-il en louchant.
- On va dire au lion que la terre tremble ! caquettent les deux autres.
- Bon, j'y vas aussi ! À trois on allera plus vite !
Il les suit en se dandinant sur ses pattes palmées. Mais l'oie des hautes herbes les arrête soudain, cou dressé.
- Halte-là !
L'oie est bête comme une oie. Les autres lui racontent qu'ils vont voir le roi et qu'une andouille de plus ou de moins dans l'aventure ne changera pas le voyage.
- Bon ! Je vous accompagne !
Y a-t-il plus andouille que ces andouilles-là ? Mais oui ! Le dindon des palmiers s'amène, rouge et bleu.
- Glou-ou ! Glou-ou ! glougloute-t-il. Où que vous va ?
- On va dire au roi que la terre tremble !
Une andouille de plus ! Le dindon les suit. Une belle queue-leu-leu qui trottine en caquetant, nasillant, gloussant. Mais voici venir la hyène. Attention ! Menteuse, tricheuse, fraudeuse, voleuse, et pire à l'occasion. Une brigande. Elle contemple le cortège d'andouilles en se frottant les pattes et elle bave. Elle ricane :
- Où donc courez-vous, mes amis ?
Ses «amis» ! Gredine ! Méfiez-vous des inconnus qui se prétendent vos «amis» ! Mais nos cinq andouilles ne se méfient pas.
- On va dire à Sa Majesté le roi que la terre tremble !
- Passez par chez moi, c'est un raccourci !
La hyène leur indique sa caverne. Le dindon la suit. Ils entrent. Le dindon crie, des plumes volent. La hyène le dévore. Les autres andouilles fuient vers le village.
- Ouf ! Nous sommes sauvés !
Ils ont oublié d'informer le lion du tremblement de terre. Peut-être qu'une andouille de lecteur ou de lectrice voudra bien aller l'avertir ?