Calcul mental CE2 : acquérir et mémoriser des stratégies

Calcul mental CE2 : acquérir et mémoriser des stratégies

Quatrième de couverture

Au CE2, le calcul mental doit faire l'objet d'un enseignement quotidien et progressif.

Les enjeux principaux du CALCUL MENTAL au CE2 sont :

° la mémorisation de répertoires, nécessaire à une mise en oeuvre efficace des procédures de calcul ;

° l'acquisition de procédures élémentaires de calcul, permettant de disposer d'un choix entre plusieurs stratégies pour un même calcul.

Outil «clé en main», l'ouvrage organise et coordonne ces deux apprentissages. La progression, les objectifs et le déroulement de toutes les séances (sous la forme d'un cahier journal) sont présentés.

Un outil méthodologique et pratique, très simple à utiliser et efficace pour les élèves pour qui calculer devient facile.

Pour un usage simple et immédiat, le CD-ROM contient tout le matériel nécessaire pour mettre en oeuvre les séances sous forme de PDF à vidéoprojeter et/ou à imprimer présentés par type de documents ou regroupés par semaine de travail :
- Les répertoires travaillés en collectif et à mémoriser individuellement
- Les fiches support à des activités individuelles ou collectives

Extrait de Calcul mental CE2 : acquérir et mémoriser des stratégies

Extrait de l'introduction

Le calcul mental dans les programmes

Les programmes définissent le cahier des charges de L'enseignement du calcul mental au cycle 2. Dans l'introduction de la partie Mathématiques, on relève la phrase suivante : La pratique quotidienne du calcul mental conforte la maîtrise des nombres et des opérations. Deux compétences sont à travailler dans le domaine Calculer :
° Calculer avec des nombres entiers, mentalement ou à la main, de manière exacte ou approchée, en utilisant des stratégies adaptées aux nombres en jeu.
° Contrôler la vraisemblance de ses résultats.
Dans l'introduction de la partie Nombres et calculs, on comprend que «L'appropriation de stratégies de calcul adaptées aux nombres et aux opérations en jeu est un axe de travail pour atteindre l'objectif majeur pour le cycle 2 qu'est la connaissance des nombres entiers et du calcul.
Ces stratégies s'appuient sur la connaissance de faits numériques mémorisés (répertoires additif et multiplicatif, connaissance des unités de numération et de leurs relations, etc.] et sur celle des propriétés des opérations et de la numération. Le calcul mental est essentiel dans la vie quotidienne où il est souvent nécessaire de parvenir rapidement à un ordre de grandeur du résultat d'une opération, ou de vérifier un prix, etc.» Enfin, le tableau des Connaissances et compétences associées définit ce qui doit être enseigné au cycle 2 :
- Mémoriser des faits numériques et des procédures.
° Tables de l'addition et de la multiplication.
° Décompositions additives et multiplicatives de 10 et de 100, compléments à la dizaine supérieure, à la centaine supérieure, multiplication par une puissance de 10, doubles et moitiés de nombres d'usage courant, etc.
- Élaborer ou choisir des stratégies de calcul à l'oral et à l'écrit.
- Vérifier la vraisemblance d'un résultat, notamment en estimant son ordre de grandeur.
° Addition, soustraction, multiplication, division.
° Propriétés implicites des opérations -.2+9, c'est pareil que 9 + 2, 3 x 5 x 2, c'est pareil que 3 x 10.
° Propriétés de la numération : «50 + 80, c'est 5 dizaines + 8 dizaines, c'est 13 dizaines, c'est 130.»«4x 60, c'est 4x6 dizaines, c'est 24 dizaines, c'est 240.»

Commentaires :

Les programmes réaffirment l'importance du calcul mental. La pratique quotidienne de l'activité est donc à recommander car la régularité et la fréquence de la pratique sont nécessaires à l'automatisation des savoir-faire.
Mais la pratique doit être précédée de l'identification et de l'institutionnalisation de procédures qui, entraînées, pourront être automatisées.
Pour chacune des opérations, il est indispensable de fixer l'objectif à atteindre en fin d'année, la ou les procédures à enseigner et les attendus concernant la production du résultat par l'élève.

Les programmes définissent un objectif de mémorisation de répertoires. Pour l'atteindre, il faut enseigner une méthodologie, sans laquelle de nombreux élèves demeureront incapables de stocker ou de restituer ces résultats si importants dans la mise en oeuvre des procédures de calcul.
Par ailleurs, gérer mentalement des calculs constitue un obstacle et il convient d'apporter aux élèves les conseils méthodologiques leur permettant d'y parvenir.