Le zapping de l'histoire de France

Le zapping de l'histoire de France

Quatrième de couverture

1. SAVEZ-VOUS QUI FURENT LES PROTAGONISTES DE LA BATAILLE DE MARIGNAN, DU SERMENT DU JEU DE PAUME OU DE L'APPEL DU 18 JUIN 1140 ?

2. À VOTRE AVIS, QUI FUT LE PREMIER ROI DE FRANCE ? QUEL ROI A ETE CANONISÉ ? OU ENCORE QUEL ROI A RÉGNÉ LE PLUS LONGTEMPS ?

3. SAVEZ-VOUS POURQUOI MARIANNE EST DEVENUE UN SYMBOLE DE LA FRANCE ?

4. VOUS SOUVENEZ-VOUS DES BATAILLES, RÉVOLUTIONS OU CONFLITS QUI ONT JALONNÉ L'HISTOIRE DE FRANCE ?

5. QUELS ÉVÉNEMENTS, SELON VOUS, ONT MARQUÉ L'HISTOIRE DE FRANCE ET QUELS LIEUX ET EMBLÈMES LA SYMBOLISENT ?

Le Zapping de l'histoire de France vous permettra de découvrir ou de redécouvrir tous les événements majeurs et essentiels de l'histoire de France : les dates clés, les grandes batailles, les épisodes marquants ou scandaleux, les rois et personnalités politiques célèbres, les grandes figures féminines et les héros de la nation, les savants qui ont révolutionné la science, la médecine et l'industrie, les plus grands chefs-d'oeuvre architecturaux, littéraires et artistiques...

Grâce à cet ouvrage original et complet, revivez époque par époque l'histoire de notre pays ainsi que ses grandes épopées, ses intrigues et ses légendes, afin qu'elle n'ait plus aucun secret pour vous !

Extrait de Le zapping de l'histoire de France

LES GALLO-ROMAINS ET LES FRANCS

NOS ANCÊTRES LES GAULOIS...

«Les Gaulois vivaient dans des clairières au milieu des forêts. Ils cultivaient la terre, péchaient, chassaient et aimaient les longs repas, qu'ils prenaient accroupis sur des peaux de loup. Ils étaient très batailleurs et se faisaient continuellement la guerre de tribu à tribu.» Les historiens ont depuis longtemps taillé en pièces cette vision de nos «ancêtres» pour dévoiler une «Antiquité française» tout autre, rurale et moderne, nouant d'étroits contacts commerciaux avec Rome. Ce monde mal connu commence de disparaître avec la guerre des Gaules entreprise par César. Un chef gaulois, Vercingétorix, se dresse contre l'envahisseur et, quoique vaincu, est «grand dans la défaite», inaugurant une vieille tradition française... S'instaure alors une pax romana et la Gaule devient gallo-romaine, une province dont la prospérité attise la convoitise de peuples barbares qui déferlent à partir du Ve siècle. Gaulois, Romains, Wisigoths, Alamans, Alains, Burgondes... c'est dire que la France dans ses origines les plus lointaines est un vaste brassage de populations.

... ET NOS ANCÊTRES LES FRANCS

Un peuple barbare venu des rives de l'Escaut va réussir mieux que les autres : les Francs saliens conduits par Clovis, lequel se taille en quelques années un vaste royaume, un regnum Francorum qui deviendra un jour la France. Clovis aurait pu inaugurer une dynastie mais la tradition franque veut que l'héritage politique soit divisé entre les fils. Il existe bien un «royaume franc» mais on est loin de l'unité politique quand les fils se partagent la Neustrie, la Burgondie, l'Austrasie... Avec les Mérovingiens (descendants de Mérovée, ancêtre mythique de Clovis) s'ouvre une période de perpétuelles querelles, d'intrigues meurtrières et fratricides, avec de rares répits quand un seul réunit sous son autorité les différents domaines de ce royaume franc souvent désuni mais cimenté toutefois par une même culture et une foi chrétienne qui se répand toujours plus.

CAROLUS MAGNUM

À la cour des rois mérovingiens, les luttes intestines et les règlements de comptes sanglants affaiblissent toujours plus le pouvoir qui glisse lentement entre les mains des seuls capables de le tenir fermement : les maires du palais, véritables chefs de l'administration. L'un d'eux, Pépin le Bref, saisit la bonne occasion pour chasser du trône le dernier des «rois fainéants» et se faire sacrer roi avec l'onction du pape. Mais c'est à son fils Charles qu'il reviendra de restaurer l'empire d'Occident disparu. En 800, Charles reçoit la couronne impériale et administre depuis Aix-la-Chapelle, avec le concours de l'Église, un royaume franc aux dimensions et à la puissance inégalée. À sa mort en 814, la couronne passe à son fils Louis le Pieux qui a bien du mal avec ses fils frondeurs, lesquels s'impatientent de toucher leur part d'héritage... En 843, c'est à nouveau l'inévitable partage.

(...)