La révolution transhumaniste : comment la technomédecine et l'uberisation du monde vont bouleverser nos vies

La révolution transhumaniste : comment la technomédecine et l'uberisation du monde vont bouleverser nos vies

Quatrième de couverture

«Ne croyez surtout pas qu'il s'agisse de science-fiction : 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois entreprenait d'"améliorer" le génome de quatre-vingt-trois embryons humains. Jusqu'où ira-t-on dans cette voie ? Sera-t-il possible un jour (bientôt ? déjà ?) d'"augmenter" à volonté tel ou tel trait de caractère de ses enfants, d'éradiquer dans l'embryon les maladies génétiques, voire d'enrayer la vieillesse et la mort en façonnant une nouvelle espèce d'humains "augmentés" ? Nous n'en sommes pas (tout à fait) là, mais de nombreux centres de recherche "transhumanistes" y travaillent partout dans le monde, avec des financements colossaux en provenance de géants du Web tel Google. Les progrès des technosciences sont d'une rapidité inimaginable, ils échappent encore à toute régulation. En parallèle, cette "infrastructure du monde" qu'est le Web a permis l'apparition d'une économie dite "collaborative", celle que symbolisent des applications comme Uber, Airbnb ou BlaBlaCar. Selon l'idéologue Jeremy Rifkin, elles annoncent la fin du capitalisme au profit d'un monde de gratuité et de souci de l'autre. N'est-ce pas, tout à l'inverse, vers un hyper-libéralisme, vénal et dérégulateur, que nous nous dirigeons ? Certaines perspectives ouvertes par les innovations technoscientifiques sont enthousiasmantes, d'autres effrayantes. Ce livre cherche d'abord à les faire comprendre, et à réhabiliter l'idéal philosophique de la régulation, une notion désormais vitale, tant du côté de la médecine que de l'économie.»

Philosophe, ancien ministre, Luc Ferry est l'auteur de nombreux ouvrages traduits dans une quarantaine de langues (Apprendre à vivre, Plon, 2006 ; La Sagesse des mythes, Plon, 2008 ; La Révolution de l'amour, Plon, 2010 ; L'Innovation destructrice, Plon, 2014).

Les coups de coeur de la presse

Ce livre est recommandé par :
Robert Maggiori - Libération du 12 mai 2016

Extrait de La révolution transhumaniste : comment la technomédecine et l'uberisation du monde vont bouleverser nos vies

Extrait de l'introduction

De quoi à 'agit-il ? Pourquoi ce Livre ?

Ne croyez surtout pas qu'il s'agisse de science-fiction : le 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois a entrepris de réaliser une expérience sur quatre-vingt-trois embryons humains afin de «réparer», voire «d'améliorer», le génome de leurs cellules. S'agissait-il «seulement» d'embryons non viables ? L'expérience fut-elle encadrée d'un point de vue éthique et limitée dans le temps ? Quels en furent les résultats ? L'opacité qui entoure en Chine ce genre de travaux est telle que nul n'est vraiment capable de répondre à ces questions. Du reste, l'article qui faisait le compte rendu de cette expérimentation fut refusé, pour des raisons déontologiques, par les deux revues prestigieuses qui auraient pu lui donner une légitimité, Science et Nature. Ce qui est certain, à tout le moins, c'est que les techniques qui permettent de «couper/coller» des séquences d'ADN ont formidablement progressé au cours de ces toutes dernières années, au point que les biotechnologies sont désormais capables de modifier le patrimoine génétique des individus, comme on le fait, du reste, depuis des lustres pour les grains de maïs, de riz ou de blé - ces fameux «OGM» qui suscitent tant l'inquiétude et la colère des écologistes.
Jusqu'où pourra-t-on aller dans cette voie avec des êtres humains ? Sera-t-il possible un jour (bientôt ? déjà ?) «d'augmenter» à volonté tel ou tel trait de caractère, l'intelligence, la taille, la force physique ou la beauté de ses enfants, d'en choisir le sexe, la couleur des cheveux ou des yeux ? Nous n'en sommes pas encore là, bien des obstacles restent sans doute à franchir sur les plans technique et scientifique, mais, en théorie du moins, rien n'est désormais impossible. De nombreuses équipes de chercheurs y travaillent de la manière la plus sérieuse qui soit un peu partout dans le monde. Ce qui est tout aussi certain, c'est que les progrès des technosciences sont dans ces domaines d'une ampleur et d'une rapidité inimaginables, qu'ils se font à bas bruit, sans attirer l'attention des politiques, à peine celle des médias, de sorte qu'ils échappent quasi entièrement au commun des mortels, comme à toute régulation un tant soit peu coercitive.
Comme l'ont compris un certain nombre de penseurs de premier plan en dehors de la France, aux États-Unis et en Allemagne notamment - Francis Fukuyama, Michael Sandel ou Jürgen Habermas, par exemple -, cette nouvelle donne nous oblige à réfléchir, à anticiper les questions abyssales que ces nouveaux pouvoirs de l'homme sur l'homme vont inévitablement soulever sur les plans éthique, politique, économique, mais aussi spirituel dans les années qui viennent. Tout l'objet de ce livre est de tenter de poser ces questions, de les expliciter en analysant leurs tenants et aboutissants afin d'en faire ressortir dès maintenant les enjeux essentiels.