Les archives des dommages de guerre

Les archives des dommages de guerre

Quatrième de couverture

La maison de vos grands-parents a été détruite pendant les bombardements de la dernière guerre mondiale ? La ferme familiale a été réquisitionnée par l'ennemi en 1914 ? Le village de vos ancêtres a connu des combats en 1870 et a été occupé par les Prussiens en 1815 ?... Savez-vous que vous pouvez retrouver les plans de la maison détruite et le détail des pillages éventuels à ces différentes époques ? La recherche généalogique est toujours en plein essor, celle sur l'histoire des maisons est à la mode, et celle des guerres, on l'a vu avec les commémorations de 1914-1918 s'inscrit désormais souvent dans une démarche individuelle et familiale. Or les archives liées aux destructions des bâtiments (totales ou partielles) et aux pillages ou pertes lors des guerres répondent à cette quête de souvenirs entreprise par les généalogistes d'aujourd'hui. Cela d'autant plus que disparaissent peu à peu ceux qui ont connu le dernier conflit mondial à l'âge adulte.
Des exemples suivis permettent d'assimiler la démarche de recherche et de comprendre ce qu'il est possible de trouver en fonction des périodes et des régions. Pour une meilleure approche, ils sont donnés à travers des cas et des lieux différents : des régions systématiquement meurtries par toutes les guerres comme les Ardennes ou le nord de la France, la Normandie profondément touchée lors du dernier conflit, et des régions de l'intérieur.

Les auteurs : l'historienne Cécile Renaudin, qui s'est spécialisée sur l'histoire contemporaine, particulièrement celle des Ardennes, sa région d'origine, et celle des zones frontalières du Nord, et Marie-Odile Mergnac, qui a publié de nombreux guides de généalogie (Archives & Culture, Éditions du Chêne, Autrement, Hachette, Grund...), dont des titres liés au cadastre et à l'histoire des maisons.

Extrait de Les archives des dommages de guerre

La maison de vos grands-parents a été détruite pendant les bombardements de la dernière guerre mondiale ? La ferme familiale a été réquisitionnée par l'ennemi en 1914 ? Le village de vos ancêtres a connu des combats en 1870 et a été occupé par les Prussiens en 1815 ?... Vous pouvez retrouver dans les archives départementales les plans de la maison détruite et le détail des pillages éventuels à ces différentes époques.

Si le principe d'indemnités versées aux victimes des dommages de guerre n'était pas acquis au XIXe siècle, il existe quand même des dossiers de remboursement des réquisitions faites par les armées ennemies dès 1815, plus nombreux bien sûr pour la guerre de 1870-1871, d'autant que s'y ajoutent les prélèvements ou destructions faites par les armées françaises pour les besoins de la guerre et le renforcement des défenses lors des sièges. Au XXe siècle en revanche, les fonds concernant les très importants dommages liés aux deux guerres mondiales sont particulièrement fournis et librement communicables au public.

La recherche généalogique est toujours en plein essor, celle sur l'histoire des maisons est à la mode, et celle des guerres, on l'a vu avec les commémorations de 1914-1918 s'inscrit désormais souvent dans une démarche individuelle et familiale. Or les archives liées aux destructions des bâtiments (totales ou partielles) et aux pillages ou pertes lors des guerres répondent à cette quête de souvenirs entreprise par les généalogistes d'aujourd'hui. Cela d'autant plus que disparaissent peu à peu ceux qui ont connu le dernier conflit mondial à l'âge adulte.

Par ailleurs, les commémorations de 1914-1918, les documents militaires mis en ligne et l'ouverture à la consultation de fonds liés à la Seconde Guerre mondiale depuis 1998 incitent les historiens, et plus largement le grand public généalogiste, à mieux étudier ces périodes.

Les dossiers des dommages de guerre sont particulièrement intéressants à ce titre et très accessibles dans les centres des archives départementales. Des exemples suivis permettent d'assimiler la démarche de recherche et de comprendre ce qu'il est possible de trouver en fonction des périodes et des lieux. Pour une meilleure approche, ils sont donnés à travers des cas et des lieux différents : des régions systématiquement meurtries par toutes les guerres comme les Ardennes ou le nord de la France, la Normandie profondément touchée lors du dernier conflit, et des régions de l'intérieur.