1.000 idées de voyage : du plus classique au plus décalé : le meilleur de Lonely Planet

1.000 idées de voyage : du plus classique au plus décalé : le meilleur de Lonely Planet

Quatrième de couverture

À la recherche d'une nouvelle odyssée ? Vous la préférez romantique, tonique ou exotique ? 1000 IDÉES DE VOYAGE recense 1 000 expériences, lieux et activités qui vous donneront l'envie de boucler vos bagages sur l'heure. Ouvrez-le et cochez les destinations auxquelles vous n'aviez pas encore songé ou les aventures qui satisferont votre goût du défi. Aurez-vous assez de toute une vie ?

■ Découvrez le magnifique site du Machu Picchu à l'aube, après une marche sur le chemin de l'Inca

■ Parcourez les routes sinueuses de Toscane au guidon d'une Vespa

■ Sirotez un cocktail dans un paradis tropical : le plus dur est de choisir lequel

■ Chauffez-vous dans un sauna avant de faire un plongeon dans l'eau glacée d'un lac finlandais

■ Faites le tour des cirques de La Réunion, à la végétation luxuriante et aux dénivelés impressionnants

Extrait de 1.000 idées de voyage : du plus classique au plus décalé : le meilleur de Lonely Planet

LES PLUS BELLES PLAGES DE LA PLANÈTE

VOUS CHERCHEZ UNE PLAGE DE RÊVE, EXACTEMENT SOUS LE SOLEIL, POUR UN MOMENT DE FARNIENTE INOUBLIABLE ? PETIT TOUR D'HORIZON...

DAHAB (ÉGYPTE)
Destination de rêve encore peu connue située en bordure du désert du Sinaï, cet endroit tire son nom de la couleur de son sable : "dahab" signifie "or" en arabe. Adossé à une chaîne montagneuse donnant sur la baie de Mashraba, le village bédouin d'Assalah est prisé pour ses plages, son charme intact et ses cafés en bord de mer. Des lieux d'hébergement très abordables, à deux pas de l'eau, permettent de passer sans transition du sac de couchage à la mer. Plus au nord se trouvent des spots de plongée réputés.

Les hôtels d'EI Kura, que l'on peut gagner en bus, sont plus confortables, mais plus chers et moins décontractés que ceux d'Assalah.

ISTHME DE COURLANDE (LITUANIE)
Cette langue de sable longue de 98 km est un curieux mélange de dunes (certaines hautes de 200 m) et de forêt de pins, propice à la sieste. Alexander von Humboldt estimait qu'un voyage ici était essentiel à la nourriture de l'âme. Thomas Mann fut lui aussi attiré par ce lieu hors du temps. On prétend que quelque 14 villages seraient enfouis sous les immenses dunes mouvantes qui font de cet isthme une sorte de Sahara balte.

Pour vous rendre à la "grande dune" (52 m de hauteur), à Nida, prenez le ferry avec votre voiture de Klaipeda à Neringa, puis suivez la route sur 50 km.

JAMBIANI (TANZANIE)
Cette plage semble avoir été oubliée par le temps. Les femmes y ramassent des algues le jour; au coucher du soleil, les hommes partent pêcher en boutre sur les récifs. Il n'y a pas grand-chose à y faire (l'eau n'est pas assez profonde pour nager), si ce n'est se dorer au soleil, ouvrir quelques noix de coco pour se désaltérer, s'assurer qu'on ne rêve pas - vous êtes bien à Zanzibar, île africaine mythique ! -, puis se prélasser à nouveau longuement.

On peut louer des vélos au village de pêcheurs pour explorer les environs. Pour admirer la plage dans toute sa splendeur, demandez aux pêcheurs de vous emmener sur leur bateau au coucher du soleil.

CÔTE DU KERALA (INDE)
Les amoureux des plages sont rarement emballés lorsqu'on leur parle de l'Inde, sauf les mieux informés. Le long des 600 km de côte du Kerala s'étire une série de plages bordées de cocotiers et d'eaux d'un bleu limpide. Elles sont jalonnées de grandes stations comme Kovalam et d'endroits moins connus, parfaits pour surfer en toute tranquillité ou paresser dans un hamac en contemplant une baie dont le sable s'étend à perte de vue. Cerise sur le gâteau : personne ne viendra vous pincer pour vous dire que vous ne rêvez pas.

Le meilleur endroit pour admirer le coucher du soleil est le spa de Varkala Papanasam Beach. Suivez le chemin des Pèlerins sur 42 km depuis Thiruvanathapuram.

PULAU PERHENTIAN (MALAISIE)
Entre forêt pluviale tropicale et plages de cocotiers, les îles Perhentian sont aussi paradisiaques qu'elles en ont l'air. On y est parfaitement au calme : personne pour vous embêter, aucune trace de mercantilisme. Snorkeling, plongée, farniente sur la plage et baignade, le tout dans un cadre exceptionnel, seront vos seules occupations.

Départs de Tok Bali ou de la jetée de Kuala Besut, plus proche. Les bateaux rapides mettent à peu près moitié moins de temps que les ferries, qui font le trajet en 1 heure 30 à 2 heures.