Dressage : enseigner, entraîner, coacher

Dressage : enseigner, entraîner, coacher

Quatrième de couverture

Comment enseigner à ses cavaliers la discipline du Dressage ?

C'est à cette question qu'Alizée Froment et Mathieu Gautier ont souhaité répondre dans cet ouvrage, conçu pour les enseignants et celles et ceux qui ambitionnent de le devenir.

Mise en lumière du processus d'apprentissage, des méthodes pédagogiques, du rôle de la fixation des objectifs et de la maîtrise de ses compétences, identification des différentes populations de cavaliers de Dressage : grâce à la diversité de ses expériences quotidiennes comme entraîneur, Alizée Froment propose aux enseignants une série de supports pédagogiques et techniques, pour étayer leurs connaissances et orienter la pratique de leurs élèves sur la voie d'une équitation juste, sensible et respectueuse des chevaux comme des cavaliers. Attentive à l'idée même de transmission, elle confie, dans cet ouvrage, ses clés pour enseigner la discipline.

Richement illustré «Dressage : Enseigner, Entraîner, Coacher» s'inscrit comme une boite à outils à l'intention des enseignants, qu'ils soient spécialisés ou généralistes, enrichie du témoignage d'entraîneurs et de cavaliers internationaux reconnus :
- Karen Tebar : Championne de France 2006 et 2015, participante aux Championnats d'Europe en 2003, 2005, 2013 et 2015, aux Championnats du Monde en 2006, aux Jeux Olympiques en 2004 et 2016.
- Mariette Withages, ex-juge internationale 5 étoiles, présidente du jury des Jeux Mondiaux en 1998 et des Championnats d'Europe en 2001, membre du jury des Jeux Mondiaux en 2002 et des Jeux Olympiques en 2004, déléguée technique des Jeux Olympiques en 2000. Ex-présidente de la commission Dressage de la Fédération Équestre Internationale.
- Alain Francqueville : ex-écuyer du Cadre Noir de Saumur, juge international, ex-entraîneur, sélectionneur et chef d'équipe du Dressage français, intervenant dans de nombreuses formations.
- Philippe Limousin : ex-écuyer du Cadre Noir de Saumur, maître de manège, Champion de France en 1986, 4e par équipe aux Championnats d'Europe en 1987, 8e par équipe aux Jeux Olympiques en 1988, ex-entraîneur des équipes de France Juniors et Jeunes Cavaliers, formateur de nombreux enseignants.

Alizée FROMENT

Cavalière internationale, entraîneur et sélectionneur de l'équipe de France Poney pendant 5 ans, membre de l'équipe de France des Championnats d'Europe d'Azeitao, vainqueur de la petite finale des Championnats du Monde Jeunes Chevaux de Verden, dresseuse des jeunes chevaux jusqu'au Grand Prix, présélectionnée pour les Jeux Mondiaux, Alizée Froment est aussi enseignante et l'entraîneur de nombreux cavaliers à travers toute l'Europe : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Suède, Suisse...

Mathieu GAUTIER

Auteur de plusieurs ouvrages d'équitation, à ses heures journaliste indépendant et consultant pour la presse spécialisée, ex-juge et gérant d'une écurie de dressage, galop 9.

Extrait de Dressage : enseigner, entraîner, coacher

RENCONTRE AVEC MARIETTE WITHAGES

Ex-juge internationale 5 étoiles, présidente du jury des Jeux Mondiaux de Rome et des Championnats d'Europe de Verden, membre du jury des Jeux Mondiaux de Jerez de la Frontera et des Jeux Olympiques d'Athènes, déléguée technique des Jeux Olympiques de Sydney, ex-présidente de la commission dressage de la Fédération Équestre Internationale, Mariette Withages nous confie ses fondamentaux pour enseigner la discipline du Dressage.

Quelles sont selon vous les notions clés qu'un enseignant doit être capable de transmettre à ses élèves ?

A mon avis, les notions-clés qu'un enseignant/entraîneur doit être capable de transmettre à ses élèves sont :
- Le respect du cheval et de sa nature.
- Les principes de base et l'échelle d'entraînement.
- Une assiette correcte.
- Avoir le sentiment du cheval et des effets produits.
- Ne jamais se fâcher à cheval.

Comment adaptez-vous votre enseignement s'il s'agit d'une séance individuelle ou d'une séance de groupe ? A partir de combien de cavaliers estimez-vous qu'il n'est plus possible d'enseigner correctement ?

En Dressage, l'enseignement individuel permet à l'entraîneur de se concentrer à 100 % sur le couple cavalier/cheval pour pouvoir guider, améliorer, encourager et corriger. L'entraîneur doit ressentir à l'instant même ce qui se passe entre le cheval et le cavalier et même pouvoir être proactif ! Comme si une caméra transmettait instantanément au cerveau l'image perçue par les yeux, permettant à celui-ci de transformer ses perceptions en commentaires et corrections.

Les couples qui se préparent pour la compétition ou ceux qui demandent plus de suivi bénéficieront au maximum d'un enseignement individuel.

L'enseignement en groupe est destiné aux cavaliers de loisirs qui s'intéressent au Dressage. Monter à plusieurs sous la direction d'un instructeur est une formule intéressante et agréable. L'aspect social de l'enseignement en groupe est non négligeable. Cependant, pour pouvoir assister et conseiller chacun, quatre couples cavalier/cheval en même temps me semble un maximum.

Le dressage peut-il est rendu ludique ?

A la base, le Dressage est une discipline militaire qui se transforme en Art. Sans rigueur et précision, l'art et la perfection ne seront jamais atteints.

Initier les jeunes à l'équitation d'une façon ludique est tout à fait possible. Mais dès qu'on parle Dressage, la discipline devient indispensable et la médiocrité n'est pas permise.

Pédagogie de l'enseignement et résultats en compétition pour les élèves sont-ils selon vous liés ?

Sans faire de concessions au système, l'entraîneur doit faire preuve d'une certaine souplesse mentale et pouvoir s'adapter aux circonstances afin d'obtenir de son élève la confiance, l'attention et la réaction juste au moment juste, ce qui mènera à de bons résultats en compétition.

Quel regard portez-vous sur la littérature équestre ?

La littérature équestre est partie intégrante de notre culture équestre, surtout celle qui concerne l'Histoire et les anciens maîtres. Mais cette lecture intéressante et même passionnante est recommandée seulement aux initiés. Le savoir-faire équestre ne s'apprend pas en lisant un livre.

Afin d'éviter les erreurs et les malentendus, je suggère d'employer les manuels équestres comme ouvrages de référence.