Les clés d'un sol vivant : comment améliorer la terre de son jardin ?

Les clés d'un sol vivant : comment améliorer la terre de son jardin ?

Quatrième de couverture

Un livre hyper pratique qui fait le lien, de façon très directe et pragmatique, entre vie du sol et travail du jardinier.
Un ouvrage de vulgarisation très illustré et accessible.
Un rappel des fondamentaux (formation du sol, différents constituants, principaux habitants, besoins des plantes...).
Des mises en application directes de grands principes théoriques : cycle de la matière organique et enrichissement du sol, faune et flore du sol et techniques de jardinage appropriées pour les préserver (paillages, engrais verts...), tests à réaliser pour identifier la nature de son sol, structure du sol et travail du sol adapté...
Des clés pour choisir les apports et le travail du sol adaptés à chaque type de sol.

Blaise Leclerc est docteur en agronomie et jardinier depuis plus de 30 ans. Spécialisé dans les relations entre l'agriculture et l'environnement, il est expert à l'ITAB (Institut technique de l'agriculture biologique) sur le sol et la fertilisation.
Formation : docteur de l'université en sciences agronomiques.
Métier actuel : agronome.

Extrait de Les clés d'un sol vivant : comment améliorer la terre de son jardin ?

Introduction

Parmi tous les milieux naturels, le sol présente une caractéristique unique : il lie le vivant et l'inerte. Le vivant, c'est le monde organique, l'inerte, c'est le monde minéral. Le lien entre organique et minéral, qui existe dès le début de la formation d'un sol, est la clé de la fertilité de nos jardins. Ce sont les êtres vivants qui assurent ce lien, des plus petits, invisibles à l'oeil nu (bactéries, champignons) aux plus gros (insectes, vers de terre, etc.). À chaque instant, des milliards d'êtres vivants sont à l'ouvrage sous nos pieds. C'est pourquoi nous pouvons considérer le sol comme une entité vivante, et parler de sol vivant.

Découvrir...
Mieux connaître les êtres vivants du sol est un atout essentiel pour le jardinier. Il doit en effet travailler en harmonie avec ces précieux auxiliaires, en les protégeant et en favorisant leur développement. La première partie de l'ouvrage vous invite à découvrir le sol : qu'est-ce qui le constitue, qui l'habite, comment les plantes s'y installent, et quels sont les liens intimes qui unissent ces dernières aux êtres vivants du sol.

... Et passer à l'action
La deuxième partie de l'ouvrage est une invitation à entretenir et améliorer la vie du sol dans votre jardin. Tout d'abord à découvrir vous-même les principales caractéristiques de votre sol, grâce à des tests simples à mettre en oeuvre. Riche de cette connaissance, et grâce à la panoplie des techniques proposées pour le travail du sol et l'entretien de sa fertilité, vous serez en mesure de choisir les clés les mieux adaptées à votre situation. Enfin, pour vous aider à approfondir les différentes techniques détaillées dans l'ouvrage, vous pourrez consulter régulièrement le cahier technique en annexe.

*

Ce qui se passe dans la nature

Cette première partie vous propose de partir à la découverte du sol et de ses habitants. Prendre une posture de naturaliste avant d'adopter celle du jardinier vous évitera bien des erreurs, car les processus biologiques qui règnent au jardin sont les mêmes que ceux que Ton rencontre dans la nature non cultivée. Cest processus biologiques, que nous pouvons qualifier de «naturels», sont le résultat de plusieurs millions données d'évolution, notamment en ce qui concerne certaines relations entre les micro-organismes du sol, les végétaux et les animaux. Comme nous le verrons en détail, ces relations intimes et complexes sont la base du jardinage.

*

De quoi est constituée la terre ?

Avant de plonger dans ces relations biologiques complexes, voyons déjà de quoi est constituée la terre, comment elle est formée, quelles sont ses principales caractéristiques. Remontons dans le temps, à l'origine de la formation du sol, et découvrons les principales étapes de celle-ci, que l'on appelle pédogénèse.

Comment se forme un sol ?

Quand vous creusez une tranchée dans le sol, vous atteignez à un moment donné une couche, généralement plus dure, située à quelques dizaines de centimètres ou quelques mètres : la roche-mère*. Il y a quelques millénaires, cette roche affleurait à la surface. C'est souvent la dégradation progressive de cette roche qui a donné le sol qui se trouve aujourd'hui au-dessus d'elle. Mais celui-ci peut aussi venir d'éléments apportés par les rivières ou par le vent. Toutes les combinaisons sont possibles, de sorte qu'il existe des milliers de sols différents, que les pédologues* classent selon différents critères.

(...)