Gourmandises insolites ! : confitures, chutneys, moutardes, sirops... : 60 recettes originales aux plantes sauvages et du jardin

Gourmandises insolites ! : confitures, chutneys, moutardes, sirops... : 60 recettes originales aux plantes sauvages et du jardin

Quatrième de couverture

Confitures, sirops, confiseries, thés parfumés, chutneys, moutardes, vinaigres et autres condiments... sans oublier quelques délices à croquer pour les accompagner : plus de 60 recettes inattendues vous permettront de marier plantes sauvages et du jardin dans des préparations gourmandes et généreuses, souvent très économiques.

Découvrez la gelée de pommes aux baies d'églantier, le sirop de pétale de rose, le thé de feuilles sauvages, la gelée de prunelles sauvages aux épices, la confiture de vin chaud, les écorces et tiges confites, le chutney de figues à l'oignon et à la coriandre...

De longue conservation, ces douceurs constituent en outre d'excellentes idées cadeaux pour des paniers garnis faits maison et originaux. Elles sont le fruit du savoir-faire de deux Sylvie : la Sylvie des champs, habile cuisinière qui concocte ses potions magiques dans son chaudron, et la Sylvie des villes qui ponctue les recettes de ses astuces et anecdotes !

Sylvie Fouquet vit dans une oasis de verdure. Longtemps, elle a vendu sur les marchés ses créations originales, à base de plantes sauvages et du jardin.
Sylvie Hampikian se passionne elle aussi pour tous les usages de ces plantes, qu'il s'agisse de cuisine, de bien-être et de beauté.
Virginie Quéant les a rejointes le temps d'un reportage photographique qui vous mettra l'eau à la bouche...

Extrait de Gourmandises insolites ! : confitures, chutneys, moutardes, sirops... : 60 recettes originales aux plantes sauvages et du jardin

Introduction

Ce livre est né de la rencontre de deux Sylvie, la Sylvie des villes et la Sylvie des champs. Le cadre de cette rencontre : le village de Saint-Robert, aux confins de la Corrèze et de la Dordogne, avec, pour toile de fond, l'amour des plantes et des «bonnes choses de la nature».
La Sylvie des champs est née dans un potiron. C'est en rencontrant les femmes de la campagne périgourdine et en recueillant leurs secrets qu'elle a eu l'idée d'associer les fruits et légumes de son jardin avec les plantes sauvages qui poussent autour de son «repaire», blotti au fond d'une vallée verdoyante.
La Sylvie des villes est née entre les pages d'un livre. Curieuse, elle a mis son museau dans les grimoires de la Sylvie des champs, les a classés, rangés, et n'a pas pu s'empêcher d'y ajouter ses petits commentaires.
Venue du sud de la Corrèze, Virginie les a rejointes pour illustrer, avec talent et poésie, cet ouvrage fleurant bon la campagne.

Cet ouvrage vous propose plus de 60 recettes des quatre saisons : confitures, vinaigres, moutardes, thés parfumés et autres douceurs sucrées et salées. Leur point commun : tirer parti des trésors du potager et même des «déchets». Sans oublier de jeter des ponts entre ces plantes cultivées et les sauvageonnes poussant au-delà des clôtures pour des résultats gourmands et généreux et pourtant souvent très économiques ! Il s'agit pour la plupart de produits se conservant longtemps, qui feront d'excellentes idées cadeaux pour des paniers garnis faits maison et 100 % originaux.

Avant de commencer, voici des conseils pour réussir vos préparations et bien les employer.

° Confitures et gelées : les proportions sont données pour des pots de 250 g environ. Sauf précision particulière, les confitures se réalisent avec du sucre blanc cristal, bio de préférence (pas de «sucre à confiture» avec gélifiant ajouté). Pour les gelées, pensez à congeler vos restes de pommes bio (coeurs et pelures), car ils vous serviront toute l'année de gélifiant naturel. Évitez cependant de garder les trognons des pommes croquées à pleines dents. Étiquetez chaque pot avec la date de fabrication. Ceci est vrai pour toutes les préparations de l'ouvrage se conservant.

° Sirops : les proportions sont données pour 1/2 litre. Une fois ouverts, ces sirops ne se conservent que 8-10 jours au réfrigérateur, jusqu'à 1 mois pour les deux dernières recettes.

° Thés : nous ne donnons pas les quantités d'ingrédients, mais seulement les proportions à respecter. À vous de juger, sur la base de votre consommation habituelle de thé, la quantité à préparer pour 6 mois ou 1 an. Pour profiter de vos thés parfumés, préparez-les en infusion (1 cuillerée à café par tasse), en laissant infuser 3 à 5 minutes dans de l'eau portée préalablement à frémissement.

° Chutneys : ces condiments aigres-doux d'origine indienne accompagnent aussi bien les viandes, les volailles, le foie gras que les fromages ou certains légumes un peu fades. Ils peuvent aussi être servis à l'apéro, pour y tremper des bâtonnets de légumes. Dans toutes les recettes de chutneys données dans l'ouvrage, on peut ajouter, en début de cuisson, 1 oignon émincé (ou bien 2 ou 3 échalotes), même s'ils ne sont pas cités dans les ingrédients. On peut aussi remplacer le sucre de canne standard par du complet (type rapadura) au goût plus prononcé. Les chutneys se marieront très bien avec les mélanges sucrés-salés tout en apportant leur saveur incomparable. Tous les chutneys se conservent 1 mois au réfrigérateur une fois ouverts.

° Moutardes : choisissez une bonne moutarde de base, à l'ancienne ou moulue, plus ou moins forte selon votre goût. Vous pouvez aussi préparer votre pâte avec de la farine de moutarde, de l'eau bouillante et du vinaigre. Les adeptes du 100 % home made peuvent même cultiver leur moutarde (voir l'encadré «Cultiver les épices : c'est possible !» page 72). Il faudra alors récolter les grains, les faire sécher et les passer au moulin pour obtenir la farine.

° Vinaigres : n'hésitez pas à alterner, voire mélanger, ces vinaigres parfumés, pour varier les goûts et les plaisirs de vos salades ou crudités. Les vinaigres aromatisés sont également excellents pour déglacer les sucs de cuisson des viandes.